• Ces moments dans lesquels j'en ai marre d'être de sexe féminin

    Hello !

    Il y a des moments où être une fille m'exaspère... Du genre quand...

    - Quand j'ai mes règles. On va pas se mentir, c'est le truc qu'on déteste le plus dans le fait d'être une fille. Certaines sont chanceuses, et d'autres, comme moi, ont la malchance de souffrir le martyr au point de ne pas pouvoir marcher ( ça m'est arrivé dimanche alors ne dites pas que c'est impossible ) pendant huit jours tous les 25 jours en se vidant de leur sang. C'est pas génial ?

    - Quand on regarde ma poitrine puisque j'ai eu la mauvaise idée de mettre un tee-shirt un peu décolleté. Les gars, ARRÊTEZ ÇA !

    - Quand j'ai un prof de sport qui est un homme et ne sait pas ce que c'est que les règles.

    - Quand mon prof de sport rentre dans le vestiaire alors que je suis en soutien-gorge...Quand je pense que l'entraîneur de mon frère n'a pas le droit de rentrer dans les vestiaires alors qu'il y a 90 pourcents de garçons et que mon prof de sport rentre comme ça dans le vestiaire des filles, je vois un problème moi...

    - Quand mon prof de sport ( oui mon prof de sport m'énerve beaucoup ) dit : " Les filles, vous avez le droit de faire les pompes sur les genoux. " Raaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhh le sexisme...

    - Quand je dois prendre le bus parce que je fais plus que mon âge et que j'ai déjà eu droit à des remarques dans la rue, alors que le collège est à 10 minutes de chez moi à pied.

    - Quand je réponds à des garçons qui m'embêtent et que je fais traiter de "pute". Merci beaucoup...

    - Quand on me fait des remarques sur mon poids, sur mes formes. Ce à quoi je réponds " Je suis une fille, moi, pas un cure-dent " et je me fais traiter de "pute".

    - Quand on me fait des remarques sur mes cheveux. J'ai l'impression que les garçons n'ont jamais vu une fille avec des cheveux courts... Pourtant, on est au moins trois dans mon collège !

    - Quand je traîne avec un garçon ( ce qui m'arrive souvent ) et qu'il y a les autres qui te disent "Ah mais vous êtes ensemble ?"

    Et vous, les moments où vous en avez VRAIMENT marre d'être une fille, c'est quoi ?

     

    « Ma Webprésentation[Eklabugs]Avoir l'inspiration ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Mars 2017 à 10:52

    Cet article est tellement génial !
    Je n'ai moi pas encore mes règles, mais c'est vrai que quand on doit aller à la piscine, certaines filles ont leurs règles, et comme c'est un prof mec, c'est très gênant... Surtout qu'elle ne portent pas vraiment de tampons, et les serviettes sont #askiparait pas très confortables.

    Tout ça est tellement vrai. Malheureusement. Avant j'étais vraiment très pote avec un gars (bon, là on a un peu pris nos distances à cause de rumeurs comme quoi il était en love de moi, ça a rendu ça un peu ambigü en tout cas je l'ai bien FriendZone), tout le monde disait qu'on sortait ensemble...

      • Lundi 27 Mars 2017 à 11:39

        Merci !

        Moi, quand j'avais piscine et que j'avais mes règles, j'y allais pas, même si mes profs de sport étaient des femmes. De un, parce que ma mère pense que je suis trop jeune pour mettre des tampons et mon médecin aussi alors voilà et que ça me fait flipper d'en mettre. De deux, parce que mes profs de sport étaient aussi compréhensives que mon prof actuel qui est un homme et donc ne sait pas ce que sont les règles. En sixième : " On s'en fout, ma fille est en CRESA natation et pour eux, c'est tous les jours dans l'eau, les filles qui ont leurs règles elles font quoi ? Bah elles mettent un tampon ! ". Et en cinquième : " On s'en fout si tu as tes règles et que tu n'as jamais fait de kayak de ta vie ! Tu vas dans l'eau et t'auras 0,5/20 et 6/20 et tant pis ! "

    2
    Dimanche 26 Mars 2017 à 13:16

    Mes règles ne me gênent pas plus que ça, mais je n'ai pas aussi mal que ce que tu dis, juste une migraine et un peu mal aux seins de temps en temps... Le truc chiant c'est que je suis limite obsédée par ça quand je les aies, j'ai tout le temps l'impression que ça va se voir.

    Moi ce n'est pas trop les gars, qui regardent mon décolleté (ou du moins je l'ai pas remarqué), mais les filles qui n'ont pas encore de poitrine...

    Pour la dernière, ce n'est pas réservé qu'aux filles... Surtout qu'avec le yaoi qui se répand, je plains certains garçons.

      • Lundi 27 Mars 2017 à 11:46

        Tu as de la chance !! Oui, moi aussi je suis stressée avec ça !!

        Ah ? Les filles qui n'ont pas de poitrine sont plus en train de me traiter de " poufiasse " et de se moquer de moi parce que j'ai osé mettre un T-shirt décolleté, oh la la !

        L'ami dont je parle a des cheveux plus longs que les miens et ne traine qu'avec des filles. Ce qui fait que tous les autres gars pensent qu'il est homosexuel et ça l'énerve parce qu'il a juste des cheveux longs et qu'en plus, il est hétéro, donc ils se plantent totalement...  Donc, quand il y en a un qui dit " Oh vous sortez ensemble ", l'autre répond "Mais non, il est homo ! " Et ça m'énerve aussi en fait... Pas que j'aime pas les homosexuels, je les respecte, mais à longueur de journée, entendre ça juste à cause de préjugés selon lesquels un homosexuel est plus féminin que les autres garçons... C'est chiant... Et c'est vraiment stupide.

      • Lundi 27 Mars 2017 à 15:35

        Tu m'étonnes x)

        Les filles dont je parle sont souvent mes amies, mais même quand elles ne le sont pas, je me suis crée une réputation de dure donc personne ne m'a jamais embêtée.

        Je vois. Mon frère traîne pas mal avec des filles, je suppose qu'il subit le même genre de choses... Mais ce sont de simples clichés, on ne peut rien y faire (à part arrêter de mettre les gens dans des cases).

      • Lundi 27 Mars 2017 à 17:07

        Oui, sauf qu'arrêter de mettre les gens dans des cases est une utopie… 

        Moi aussi sous prétexte que je ne traine qu'avec des filles, on me dit homosexuel, sauf que jusqu'a preuve du contraire ce n'est pas le cas, je sors avec une fille et tout le collège est courant grâce a certain(e)s ... 

        Pourquoi cette comparaison avec les homosexuels, je trouve ça aberrant … après tout laissez les gens faire ce qu'ils veulent ! Moi j'ai des amis homosexuels et ils sont pas différents des autres. Je ne comprend pas , pourquoi serais-ce une insulte d'ailleurs d'être homo ?

      • Lundi 27 Mars 2017 à 19:32

        Peut-être mais laisse moi rêver :)

        Ça se trouve, ils sont jaloux...

        C'est considéré comme une insulte à partir du fait que c'est dit comme une insulte. De plus, ils sont effectivement différents, seulement non pas dans l'attitude générale mais seulement dans l'orientation sexuelle.

      • Lundi 27 Mars 2017 à 19:43

        Oui je sais j'en rêve aussi, mais je suis tout de même un peu défaitiste ^^

        Peut-être ...

        C'est vrai je suis d'accord, mais pourquoi serait-ce dit comme une insulte ?

      • Lundi 27 Mars 2017 à 20:15

        La différence est mal, de base, et l’homosexualité s'est répandue en tant que péjorative dans les oreilles de chacun. Selon moi.

    3
    Dimanche 26 Mars 2017 à 19:51

    Ce que tu dis est tellement vraaaai!

    Mais, je me permets de te contredire sur ça : "- Quand on me fait des remarques sur mon poids, sur mes formes. Ce à quoi je réponds " Je suis une fille, moi, pas un cure-dent " et je me fais traiter de "pute"."

    Je suppose que ça doit être bien chiant ce genre de réflexion, sur le poids, les formes etc mais je suis pas d'accord sur "Je suis une fille, moi, pas un cure-dent" car ce que tu dis n'es pas juste pour des filles (comme moi par exemple) un peu maigrichonne (et c'est pas faute de manger et surtout, je suis très gourmande) et qui n'ont pas beaucoup de formes, car nous aussi (en tout cas moi), je suis assez complexée par ça alors non, toutes les filles n'ont pas des formes généreuses et non, toutes les filles n'ont pas besoin d'en avoir pour être des filles d'ailleurs. Voilà, ne le prends pas mal mais le fait que tu dis "Je suis une fille, pas un cure-dent" a touché ma sensibilité et mon complexe par ailleurs... (:

    Sinon, super article :p <3

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 20:03

        Je sais que certaines filles sont complexées par leur maigreur, mais, quand je réponds ça, c'est que je parle à une de ces filles qui font 40 kilos pour 1,78m et qui se permettent de faire des réflexions sur mon poids ( je suis en surpoids léger et j'ai une ossature très importante ).Et ces filles sont fières de leur maigreur absolue...

        Et si les garçons me font des remarques comme ça ( ce qui arrive de moins en moins ) je réponds la même chose...

      • Dimanche 26 Mars 2017 à 20:08

        Oui je sais que je comprends. Moi, ce qui m'énerve le plus, c'est ces filles, qui sont minces, et qui se permettent de dire qu'elles se trouvent grosse!! Je sais pas mais moi, je dis que je suis mince et j'en ai pas honte. Je vais pas aller dire "Oh non, je suis trop grosse, regardez-moi!!" alors que je suis mince! 

        Bref, j'espère que tu l'as pas mal pris car c'était pas méchant! ;)

      • Lundi 27 Mars 2017 à 11:50

        Personnellement, je ne supporte pas ces filles. Parce que, étant en surpoids léger, donc, je sais ce que c'est d'être " grosse ". J'ai des kilos en trop mauvais pour ma santé. Je vais les perdre et puis après, tant pis si j'ai toujours des formes. Je préfère avoir quelques formes et ne pas être comme ces filles-là.

        Je ne dis pas que la minceur, c'est moche... J'ai une amie petite et très mince et je la trouve très jolie.

         

    4
    Lundi 27 Mars 2017 à 21:32

    Quand vous grandirez, ça se tassera. Déjà à partir du lycée, ça devient plus calme et plus vivable ^^ Et après, vous êtes entièrement tranquille ! (Tout du moins si vous vous acceptez entièrement telle que vous êtes et décidez de n'en avoir que faire des autres)

    Sinon, les règles, j'ai haï ça autant que vous et de la même façon. Je détestais cette période du mois, je la redoutais même ! J'avais des douleurs affreuses. Quand je les avais, c'était simple : Je m'assoie et ne bouge qu'en cas de nécessité absolue. Heureusement qu'en cours nous sommes assis la plupart du temps ^^ Et pour le sport... bas je faisais avec et tant pis. Je me protégeais davantage. Ca doit se compter sur les doigts d'une main les fois où je n'ai vraiment pas pu faire du sport (hors piscine. Ca je ne pouvais pas). [Et aujourd'hui, je le vis très bien pour bien des raisons, mais c'est une autre histoire o/]

    Après, le fait que ton prof de sport soit un homme ne veut rien dire. Tout ce que ça signifie, c'est qu'il n'a jamais vécu ce que tu es en train d'expérimenter et les femmes qui l'entourent à l'âge adulte ont appris à gérer ce désagrément mensuel. Donc il ne se rend pas compte comment c'est "au début" (ce qui dure bien des années hein, on ne se leurre pas). Dis toi aussi que tous les jours il a des filles qui lui disent qu'elles ne peuvent pas faire sport pour cause de règles. Dis toi aussi qu'il y a aussi des filles qui en "profitent". Sous prétexte de règles elles ne peuvent, bizarrement, JAMAIS faire sport lorsqu'elles sont dans la zone rouge (dans ce cas, c'est abusif). Alors, forcément, ça l'ennuie, il est sceptique, et il agit comme il agit car il ne peut pas demander de "preuve" qu'on a bien nos règles. Puis quand tous les jours une fille vient te dire qu'elle ne peut pas, t'en a juste marre en fait.

    Donc oui, c'est pas du tout agréable de faire du sport avec mais il ne faut pas pour autant systématiquement éviter d'en faire quand on a nos règles.

    Ensuite, question décolleté : c'est humain. D'une tu es avec des garçons "jeunes". Leur "libido" est dans tous les sens, ils pensent beaucoup à ça. D'autre part, il y a la curiosité naturelle. J'ai souvent regardé le décolleté d'une fille car mon regard était attiré par celui-ci. J'ai pourtant une poitrine, je sais ce que c'est, mais je n'y pouvais rien. Une fois la curiosité naturelle rassasiée, ça devient quelque chose de commun et on y fait plus attention. Côté garçon, il y aura toujours cet attrait malheureusement, bien que le garçon aura tendance à le cacher davantage. Ha ha ! Donc n'y fait simplement pas attention. Tu t'en fous, tu ne dis rien, et tu n'essaies surtout pas de scruter tout le monde pour savoir qui te regarde ^^ Tu peux aussi voir les choses du bon côté : Ce que tu montres leur plait !

    Pour le prof rentrant dans le vestiaire des filles... Il n'y a rien à dire. Il ne devrait pas s'il n'est pas du même sexe que les gens dans le vestiaire (à moins que ce ne soit un accident, genre tout le monde est censé être sorti, il vérifie que c'est bien le cas).

    Pour le bus... Comme dit plus haut, laisse couler. Contrairement à ce que tu dis, tu ne "dois" pas le prendre. Tu as choisi de la prendre. Tu avais le choix entre continuer à y aller à pied et au diable les abrutis sur le chemin ou prendre le bus car tu ne te sentais pas de faire face. Il n'y a aucun mauvais choix dans l'histoire, mais il y a bien un choix ^^

    Côté remarques... L'ignorance est la meilleure arme. Quand tu apprendras (et j'espère que ça te viendra, car certains n'y parviennent pas), à ignorer tout ça, la vie sera plus belle. Tu n'as pas à t'expliquer si tu traînes avec un garçon. On appelle ça la vie privée. Les autres ont envie de raconter des histoires, pourquoi pas. Tant que ça se limite à du "ils sortent ensemble" c'est toujours mieux que des choses moins glorieuses. Il en va de même pour tes cheveux, ton apparence et tout le reste. Il est utile de répondre pour instruire (et encore, si le sujet est réceptif). Mais dans ces cas-là, c'est totalement inutile. Ca ne fait qu'engendrer de la colère et de la haine. On te fait une remarque, ça t'agace, tu réponds agressivement ou sur un ton cassant (je doute que tu répondes de façon mielleuse), et ça riposte. Cycle infernal. Ignorer n'est pas la chose la plus facile qui soit. On m'avait fait une remarque, au collège, sur ma poitrine. Un garçon m'avait dit "Tu sais, les implants, ça existe !". Non pas que j'étais une totale planche à pas, mais je portais des vêtements larges, notamment un sweat-shirt ce jour là. Je ne lui ai jamais répondu. Ca m'a toujours trotté dans la tête mais il ne m'a jamais fait une autre remarque quelconque.

    Et puis, après tout, ces gens qui vous critiquent, ce ne sont pas vos proches, pas vos amis, pas les personnes pour qui vous comptez ni sur qui vous comptez, alors à quoi bon s'embêter avec eux?

    C'est comme un bébé qui fait un caprice. A force de le laisser pleurer, il finit par se taire de lui-même. Le combat est dur, surtout pour les nerfs, mais la finalité en vaut le coup :)

    [En fait c'est vaaaachement long \o/]

    5
    Lundi 27 Mars 2017 à 23:11

    Je suis d'accord avec toi sur pleins de points. Déjà le premier, qui est sans doute celui qui m'énerve le plus. Comme The bean cela ne me fait pas mal mais j'ai tout le temps peur que ça se voie. Et surtout que depuis quelques temps j'ai de plus en plus de remarques du style: "Ah t'es énervée, alors comme ça madame a ces règles !" (Ca m'est arrivait pas plus tard qu'aujourd'hui.) et ça aussi ça m'énerve que l'énervement chez les filles soient forcément associés à ça. Bref... 

    Pour ce qui est du décolleté, j'ai la chance de ne pas être emm*rdée à propos de ça mais j'en avais discuté avec une amie et je comprends tout à fait à quelle point ça doit être énervant. Je cite mon amie: "Franchement, t'as juste envie de dire non, mes yeux sont plus hauts, plus hauts...".

    Et en règle générale je suis d'accord avec toi parce que dès fois, être une fille, c'est dure !

    6
    Mardi 28 Mars 2017 à 18:55

    Argh, je te comprends tellement, je me reconnaîs presque  dans cet article là x)

    7
    Mercredi 29 Mars 2017 à 09:42

    Pour ce qui est des règles, je partage tout à fait ton opinion ! Quel horreur lorsque l'on est obligé de sortir alors que notre lit nous appelle de toute ses forces... Les médicaments existent bien sûr, mais la majorité augmentent les chances de stérilité ! GRRR ! Perso du coup, je me contente d'advil et le mois dernier ça m'a bien soulagé ! ^^

    Pour ce qui est des formes... Je suis plutôt ce que tu appelles 'cure dent' alors j'ai le droit à des remarques aussi du genre 't'es vraiment une fille toi ?' et je fais plus jeune que mon âge, on dirait que j'ai quatre ans de moins.

    Le sport ? Dispensée depuis mon CM2 à cause de mes problèmes de santé.

    Oh, je te rassure, les cheveux courts sur les filles, je trouves ça super beau ! Ne t'occupe surtout pas de l'opinion des autres !

    Bon courage !!

    8
    Mardi 2 Mai 2017 à 19:20
    EdoToutCourt

    Bon je vais sans doute répéter des choses déjà dites dans les autres commentaires mais tant pis ^^

    Déjà je suis au lycée donc peut-être que les choses sont différentes et que j'ai déjà oublié comment c'était au collège (enfin dans ce cas j'ai pas une grande mémoire xD), surtout qu'il y a aussi des étudiants donc quand tu arrives en seconde normalement tu te sens un peu petit...

    Et puis ensuite j'ai la chance de ne pas connaître la plupart de ces choses qui t'énervent, notamment le harcèlement de rue. Selon une étude, 100% des femmes en ont été victimes une fois dans leur vie, mais je ne pensais pas que cela pouvait commencer à 13 ans (je dois être un peu bizounours...). De toute façon je ne suis pas particulièrement belle, je ne mets pas trop de robes, jupes, décolletés etc parce que sinon j'ai peur de me faire aborder haha... et je n'ai pas une poitrine avantageuse alors... ^^ Et puis je n'ai jamais été traitée de pute, mais j'ai une amie à qui des connards crétins faisaient des blagues de très mauvais goût parce qu'elle avait un an de moins et donc moins de poitrine (quoique cela dépende des filles ^^) du style "Eh tu mettrais des chaussures si t'avais pas de pieds ? [répondre "non" sinon ils ne peuvent pas répondre] Bah alors pourquoi tu mets un soutif HAHAHA" ; pour les cheveux au lycée tout le monde a un style très différent je pense qu'il s'affirme plus qu'au collège... :) En plus dans mon établissement y a beaucoup de L et des Arts plastiques donc pas mal de gens aux cheveux teints (trop bôôô) et au style original :) on se libère un peu plus :D

    Rapport aux règles, on est assez inégales sur le sujet, je pense que même si je souffre j'ai mal pendant mes règles je le vis mieux que d'autres (notamment une fille de ma classe qui était tellement blanche qu'elle semblait transparente et se tordait de douleur la pauvre). J'ai vu que certains commentaires parlaient des tampons, je n'en ai jamais mis (j'ai trop peur et la fois où j'ai essayé j'ai cru que j'arriverais jamais à l'enlever oui c'est extrêmement dégueulasse hehe...) mais récemment un documentaire est passé à la télé, révélant que les tampons sont très toxiques (après je n'ai pas le détail, je ne l'ai pas regardé ^^') du coup ça me donne moins envie... De toute façon je pense qu'on devrait revoir nos protections parce qu'elles polluent et possèdent beaucoup de produits chimiques (comme ce n'est pas un dispositif médical les fabricants ne sont pas obligés de révéler leur composition), même si des alternatives existent déjà comme la cup ou les serviettes réutilisables, entre autres. D'ailleurs je pense qu'on devrait installer des distributeurs de protections hygiéniques dans les établissements scolaires à partir du collège, je crois que certaines personnes y pensent :)

    Et pour le sport, j'ai toujours eu des profs (hommes) très compréhensifs au niveau des règles etc (bon que deux mais c'est déjà pas mal xD), d'autant que cette année on a commencé avec piscine donc chaque fille a loupé un cours le jour de ses règles ! :) Pour les pompes sur les genoux, il part sans doute du principe que les filles ont moins de masse musculaire que les garçons, ce qui est vrai (du coup pour oxygéner tout ça les mecs ils ont un plus gros nez heheheee :p), et puis globalement on remarque que les filles ont plus de mal à faire les pompes... mais c'est effectivement un peu réducteur (d'ailleurs souvent les filles ont "plus facilement" une bonne note, au niveau du barème)...

    Uh ça commence à faire long x_X

    Bon j'ai peut-être oublié des trucs en tout cas je viens de découvrir ton blog qui est très sympa, je trouve que tu as une personnalité fort intéressante et puis tu es beaucoup plus mature que d'autres jeunes blogueuses qui passent leur temps à raconter leur vie, donner des conseils beauté et autres choses que j’exècre en même temps je me sens un peu supérieure à vous misérables collégiens MWAHAHAAAAA hem je disais...?

    Trêve de conneries, continue à proposer des débats prenants et à écrire de zoulis choses :) on dirait que je suis ta grand-mère O.o

      • Mardi 16 Mai 2017 à 23:38

        Franchement, j'ai hâte d'être au lycée, pour savoir comment c'est ^^

        Alors, tu as de la chance... Après, je suis un cas isolé parmi mes amies par exemple ( quoique... ). Je mettais régulièrement des jupes et des robes en primaire et je n'avais aucun ennui. Quand je suis arrivée au collège, j'ai mis une jupe et des collants par-dessous, il faisait froid, j'ai eu des réflexions et j'ai eu la chance de connaître une puberté précoce : à 11 ans, c'était quasiment terminé. YOUPI. J'ai du monde au balcon, comme on dit, et c'est vraiment chiant. Dis donc, mais c'est qu'ils sont sympathiques, les garçons, chez toi...

        Au niveau des règles, je souffre énormément durant cette période. Je suis d'ailleurs un cas isolé chez mes amies aussi, mais je crois que c'est familial... VIVE l'héritage familial. Je suis très pâle de nature et pendant mes règles, ça m'arrive d'aller à l'infirmerie en plein cours ( ce que je ne fais qu'en cas d'extrême-urgence, une fois, j'étais malade, j'ai attendu la récré alors que je tremblais en écrivant ) et je suis encore plus pâle que d'habitude... Oui, ce serait bien ! Je n'ai jamais testé les tampons, ni la moon cup, j'ai pas très envie et je suis hématophobe. Bonjour la galère ! Je compte bientôt tester les serviettes lavables...

        Même avec des femmes, mes profs de sport n'ont jamais été compréhensifs, mes profs de sport, hommes comme femmes, c'était : " On s'en fiche si tu as tes règles, tu mets un tampon et tu y vas ! " J'ai été obligée de faire un certificat médical pour dire que je ne pouvais pas aller à la piscine une fois par mois.

        Dans ma classe, il y a des filles qui font de la natation, de la gym, de l'aviron, et elles font des pompes mieux que beaucoup de garçons... Dans ma classe, les filles qui y mettent de la bonne volonté ( pas celles qui foutent rien ) ont moins de mal à faire des pompes que les garçons... Et mon prof de sport ne différencie pas garçons et filles, sauf en demi-fond sur la VMA, et je crois que c'est avantageux pour les garçons...

        Merci beaucoup ! T'inquiète, j'aime bien les gens qui parlent comme ma grand-mère ^^

         

         

    9
    Dimanche 14 Mai 2017 à 16:08

    Salut! ça fait longtemps que je ne suis pas venue ici, moi. Super article.

    Alors moi, c'est pour les règles (tu as raisons pour souffrir le martyre, c'est très, très chiant), quand je me propose pour aider à porter un meuble et qu'on me dit: "nan, mais on veut des garçons", quand ils font des passes et que, sous prétexte que je ne suis "qu'une" fille, je dois rester sur la touche. Il y a un tas de petites situations comme ça où on se demande si la société a vraiment évolué quant à notre statut...

    Mais le pire, c'est - selon mon humble avis - espérer un minimum de galanterie de la part de nos homologues masculins en vain. Car, certes, nous ne sommes pas de pauvres objets fragiles, mais un minimum de considération là où nous le désirons serait appréciable.

    Voili voilou!

      • Mardi 16 Mai 2017 à 17:58

        Oui, enfin ça dépend desquels, mais je suis assez d'accord au niveau de la galanterie. En matière générale, les jeunes garçons trouve ça "démodé" ou "chiants" (sic). Bon, moi je m'efforce en tout cas de rester galant, même si parfois certaines personnes vont un peu trop loin et que là les règles de la politesse me sortent par les trou de nez pour rester poli… mais malgré tout il peut arriver que j'ai des réactions pour le moins violentes pour certains sujet sensible.

        Je ne me place pas en défenseur de la gente masculine, mais bon vous saurez qu'il y a des exceptions parfois.

      • Mercredi 17 Mai 2017 à 15:30

        Bon, vous allez peut-être hurler, mais... Je suis contre la galanterie, franchement. Déjà parce que ça me gêne, mais là n'est pas le sujet.

        Parce que même sous cette forme, c'est déjà un peu de sexisme. Dans le sens où, pourquoi les femmes auraient droit à des marques de politesse plus particulières que les hommes ? Cela doit s'effectuer dans les deux sens... Pour prendre l'exemple tout bête : tenir une porte. Pour moi... Ben c'est la personne qui est la plus près de la porte qui l'ouvre et la tient à l'autre. Parce que c'est juste de la politesse. Et que ça repose sur le principe simple qu'il est toujours plus agréable d'être courtois avec son entourage, mais que cela ne signifie pas que la courtoisie doit s'effectuer en cas particulier...

        Pour reprendre ton mot, Alex - j'espère ne pas me tromper ? -, la considération doit, je pense, s'effectuer dans les deux sens. Et nous n'en vivrons tous que plus heureux...

      • Mercredi 17 Mai 2017 à 15:50

        Je suis contre la galanterie aussi, pour moi ça n'a pas lieu d'être, c'est sexiste. ( Après j'admire toujours l'amour courtois... Mais j'aimerais pas qu'on s'en serve pour moi, c'est une autre époque )

         

        Alex : Oui, ces moments-là sont très énervants pour moi... J'aime beaucoup jouer au ballon et ça me soule quand les garçons refusent de me faire la passe... Comme je l'ai dit plus haut, je suis contre la galanterie, j'attends surtout de la considération comme être humain, pas comme femme. Car pour moi, attendre de la galanterie c'est encourager le sexisme.

      • Mercredi 17 Mai 2017 à 16:21

        Mais, l'amour courtois, pourquoi pas ! Seulement, il faudrait inventer un amour courtois à double sens...

      • Mercredi 17 Mai 2017 à 16:26

        Je suis d'accord, il faut une réciprocité. Mais par ailleurs, lorsque je suis galant avec une personne ( homme ou femme ) la plupart du temps cette personne (homme ou femme) se comporte de la même manière envers moi, donc on ne peut pas dire que je suis contre la galanterie, car pour moi c'est une marque de respect qui est utilisable quelque soit la personne qui en est le bénéficiaire/ la victime. 

    10
    Mercredi 17 Mai 2017 à 16:58

    OMG pour le premier truc et le dernier je comprends tellement ... 

    Je m'entends bien plus avec les garçons qu'avec les filles, et à chaque fois "oh mais vous sortez ensemble" ou "vous allez sortir ensemble ça se voit trop" mdr, non. On est pote, point. 

    11
    Lundi 16 Octobre 2017 à 21:47

    Perso je suis à la fac et on pourra dire ce qu'on veut mais le harcèlement de rue, ça n'a pas d'âge ni d'habits. Même habillée comme un sac je me fais aborder dans la rue alors franchement : courage. Il y a des jours je pète un câble de ne pas pouvoir sortir sans me faire regarder, avant de sortir je checke ma tenue en me posant des questions qu'aucun mec sur Terre n'aura jamais l'occasion de se poser -si je me fais coincer, est-ce que je peux courir ? Ma tenue n'est-elle pas trop provocante ?-, parfois j'ai l'impression d'être un produit sur un étalage avec des gens qui passent et qui me commentent (c'est mignon les "vous êtes ravissante" mais non, j'ai pas besoin qu'on vienne empiéter sur ma liberté ; et puis les bonjour susurré en passant, j'espère que vous n'espérez pas que je vous réponde...) enfin bon, le pompon ça a peut être été ce jour où un jeune homme a eu le soin de m'expliquer en quoi et pourquoi j'avais besoin d'un homme pour me protéger et qu'il fallait que je profite.... Biiiien

    Courage, c'est tout ce que j'ai à dire.

      • Mercredi 18 Octobre 2017 à 18:36

        Mais non au contraire c'est plus sympathique de répondre au gens qui vous disent bonjour, quand vous passez vos journées à dire bonjour à tout le monde et qu'on ne vous répond jamais ça vous désespère un peu...

        Je sais pas pour les autres personne de mon genre, mais figure-toi que moi aussi je me pose ces questions tout les matins, parce qu'entre les poivrots le matin dans le métro, et les foule d'étudiants pervers ( ou dangereux … ) à côté du lycée, il y a parfois de quoi s'inquiéter ... ^^' 

        Pour éviter d'avoir cette sensation d'être un produit sur un étalage, il y'a deux solutions d'après moi, soit tu les ignore le plus possible, ce qui est difficile, soit tu entre en contact : ou pour leurs rabattre leur clapet ou pour apprendre à les connaître ( même si c'est encore plus difficile quand on est timide comme moi ), parce qu'après-tout, les gens que toi tu regardes ont peut-être aussi la même impression n'est-ce pas ? 

        Je ne peux pas dire qu'il faut avoir un point de vue objectif, puisque comme le disait Marguerite Duras : ça n'existe pas, mais il faut seulement parfois ce rendre compte que le harcèlement est un problème universel.

        Et, oui, même si statistiquement, ça vous arrive plus à vous les femmes, il y a bien des hommes à qui cela arrive;

        Alors profitons d'être de la même espèce et bientôt 9 milliard sur Terre pour choisir nos fréquentation, vivre heureux et ne pas perdre espoirs dans les autres !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :