• Débat : La discrimination peut-elle être excusée ? [clos]

    Hello ! Voici le nouveau débat ! Il est sur le sujet : "La discrimination pet-elle être excusée ?"

    Si oui, par quoi ? J'aimerais beaucoup que vous donniez votre avis sur ce sujet, qui est très important pour moi. Vous avez jusqu'au 15 novembre !

     

    Have a lovely day,

    Nienor

    « Mise au point + racontage de vieConcours 3000 visiteurs ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Octobre à 12:35

    D'après moi, la discrimination peut être certes excusée, mais non. Je ne sais pas trop comment expliquer ça.

    Je pense qu'un propos discriminatoire que tu as tenu il y a quelques années et que tu regrettes mérite d'être pardonné par exemple, mais personnellement, je fais partie de ce genre de personne assez méfiante, donc je ne pourrais jamais pardonner réellement une discrimination, mais si la personne ne le pense plus et qu'elle affirme regretter.

    2
    Samedi 14 Octobre à 15:55

    Je m'incruste dans le débat...

    Pour moi, la discrimination peut-être pardonnée dans la mesure où l'on a été élevé dans ce mode de pensé et qu'on n'en est jamais sortit. C'est une forme de bêtise qui nous a tous touché (rejeter le plus timide ou celui qui est différent, penser dominer le plus faible...) et nous avons tous discriminés une partie de la population un jour, même jeunes ou dans le cadre unique de notre école, de notre quartier...

    Mais elle ne peut (toujours selon moi) être pardonnée que si la personne se rend compte de ses actions, de ses propos, de ses pensées et qu'elle se met à regretter ce qu'elle a fait : je considère le regret comme une forme de repentir.

    Voilà mon avis ♥

    3
    Mercredi 18 Octobre à 18:49

    Je suis plutôt d'accord, pour moi la discrimination peut-être excusée dans certaine mesures, après tout "La conscience du coupable vengera l'innocent " et "Seul les idiots ne changent pas d'avis"

    Mais de la même manière tout dépend du cas étudié, de la gravité de l'atteinte à la personne. Comme Discrimination est un terme générique qui peut aussi bien designer de la violence physique que de la violence verbale, morale, ou encore sociale, je ne pense pas pouvoir exprimer de généralité et n'en ai aucunement la prétention. 

    Pour autant, un autre des facteur est aussi la personne qui excuse, est-ce qu'en tant que victime de discrimination, votre premier réflexe seraient le pardon ? Je ne sais pas, la complexité de la personnalité humaine rends aussi les généralités impossible, nous avons tous une manière différente de réagir. 

    De la même façon, peut-on excuser un individu qui laisse quelqu'un d'autres que lui se faire discriminer ? Qui peut le dire, certains ne l'accepterons pas et d'autre s'en moquerons … 

    On dit aussi, et assez souvent , que le temps permet d'oublier les rancunes du passé, mais bon qui sait du haut de mes 15 années je n'ai pas encore l'expérience pour juger. Et pareillement, rien n'est péremptoire, rien n'est tout blanc ou tout noir, alors ceci n'est que mon avis, à vous d'exposer le votre.

      • Samedi 21 Octobre à 13:05

        Je suis parfaitement d'accord sur toute la ligne.

        Nous autres ne pouvons être objectifs, d'une manière ou d'une autre, sur le sujet. Après tout, elle nous touche tous!

    4
    Dimanche 22 Octobre à 12:27

    Nous faisons tous de la discrimination. La discrimination, c'est privilégier un groupe par rapport à un autre. La discrimination en elle-même n'est pas un crime : l'exprimer de vive voix l'est, commettre un crime en son nom l'est.

    Tout le monde privilégiera sa famille, on pourrait dire que c'est de la discrimination génique, mais non, on appelle ça de l'amour. Parce que c'est inscrit dans notre culture : l'amour est une forme de discrimination acceptée. Certaines formes sont donc culturellement admises.

    Alors oui, la discrimination peut être excusée lorsqu'elle reste au stade de pensée ou qu'elle ne met aucune personne en péril.

    (c'est très décousu, mais j'ai faim, alors ça s'excuse, non ? ^^)

      • Dimanche 22 Octobre à 12:28

        Oui, ça s'excuse beaucoup! (pour moi).

        Mais c'est vrai qu'on fait de la discrimination par rapport à notre famille...

    5
    Dimanche 29 Octobre à 17:24

    Bon, je fais un commentaire commun parce que vous avez tous à peu près les mêmes idées :

    (en plus, ce n'était même pas ce point-là du sujet que je voulais soulever, mais c'est très intéressant ^^)

    Je suis d'accord sur le fait que la discrimination peut être excusée si l'on a été élevé avec ces principes-là et qu'on n'en est jamais sortis ou si ce sont des enfants ( - de 10 ans ) qui parlent, car les enfants ne savent pas ce qu'ils disent ou n'ont jamais vu de personne comme ça et donc vont se moquer pour ne pas montrer qu'ils sont déconcertés ou qu'ils ne connaissent pas le sens du mot qu'ils emploient pour "taquiner". Quand mon frère était petit, il se faisait traiter de "tapette" par ses camarades parce qu'il était très angoissé. Quand on leur a expliqué ce que voulait dire ce mot, ils ont immédiatement arrêté de l'utiliser et se sont excusés.

    Après cet âge-là, c'est différent. Mais si la personne regrette ce qu'elle a dit, pour moi, on peut excuser.

    Reindeer, je n'avais jamais vu ça sous cet angle. Et c'est vrai que l'amour est une forme de discrimination, et que nous faisons tous de la discrimination...

    Je vais vous exposer la version du sujet que je voulais soulever : est-ce qu'il y a des facteurs (l'âge, la religion etc.) qui peuvent excuser la discrimination (homophobie, racisme etc.) ?

    En tous cas, merci à tous d'avoir répondu à ce sujet, plus on est nombreux, plus il y a d'opinions différentes et plus c'est intéressant !

     

    6
    Dimanche 29 Octobre à 17:34

    Un facteur pouvant excuser la discrimination ? Peut-être si notre propre vie est en danger. Par exemple, si un néo-nazie armé d'une kalasch te demande ce que tu penses des juifs, t'as pas trop intérêt à lui dire que la Shoah est un crime contre l'humanité et à ne pas aller dans son sens...

    Mais sans partir aussi loin, je pense que l'ignorance ou une éducation biaisée peut excuser la discrimination mais qu'elle ne doit pas avoir de raison d'être chez une personne instruite. Par exemple, au temps de la traite des noirs, on élevait certains enfants dans l'idée que les noirs étaient inférieurs aux blancs. Leur vision du monde était donc biaisée par leur éducation et cette discrimination n'était pour eux pas criminelle. Il y a donc aussi une part de contexte historique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :