• Une monarchie constitutionnelle en France ?

    Hey !

    Aujourd'hui, on va parler de royauté et régime politique !

    Je rappelle que je n'incite pas à penser comme moi. Je ne veux pas influencer et j'accepte les autres opinions. Par contre, je n'accepte pas les méchants commentaires sur mes convictions. Si vous le faites, je supprimerai le commentaire en question. Donc, abstenez-vous de ce genre de commentaires. Merci.

    Sources : Ce site, le Larousse en ligne, mon cours d'Histoire.

    Une monarchie constitutionnelle c'est quand il y a un roi mais que son pouvoir est limité par une assemblée et une constitution.

    Petite explication historique :

    L'Angleterre est une monarchie constitutionnelle depuis 1688, suite à une révolution où ils ont décapité leur roi. Donc, la famille royale est allée se réfugier en France et la fille du roi décapité, qui s'appelait Henriette d'Angleterre, a épousé le frère de Louis XIV. Philippe, son frère, donc, était gay... Mais c'est une autre histoire...

    Un despote est un monarque de droit divin. Le parfait exemple du despote, c'est Louis XIV. Mais un despote éclairé, c'est un despote qui applique une politique inspirée de la philosophie des Lumières.

    En Russie, Catherine II est considérée comme une despote éclairée, bien qu'elle n'applique pas énormément de réformes proposées par Diderot ( 1713-1784 ) qui a une relation amicale avec elle.

    En Allemagne, Frédéric II de Prusse ( ancien nom de l'Allemagne, mais ce n'était pas le même territoire ) est aussi considéré comme un despote éclairé car il avait une relation très amicale avec Voltaire ( 1694-1778 ), lui écrivait beaucoup et mettait en place un peu plus de réformes que Catherine II.

    Mais le despotisme éclairé N'EST PAS une monarchie constitutionnelle !

    Aujourd'hui :

    Le Japon, la Thaïlande, le Cambodge, le Maroc, le Royaume-Uni, le Luxembourg, l'Espagne, la Norvège, la Suède, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, le Liechtenstein, Andorre et Monaco.

    Le point commun entre ces pays ?

    Une monarchie constitutionnelle. Un roi, ou un empereur, et un parlement pour limiter son pouvoir.

    Les monarchies constitutionnelles sont comme des républiques. Le roi est comme un président, sauf qu'il n'est pas choisi par le peuple. En Angleterre, c'est le Premier Ministre élu par le peuple qui gouverne avec le parlement et la reine.

    Mon avis sur la question :

    On se plaint de nos hommes politiques. Avec la monarchie constitutionnelle, on ne choisit pas. Donc, on peut se plaindre : on n'a pas choisi le monarque.

    Au Danemark, en Norvège et en Suède, il y a une monarchie constitutionnelle, et ces pays font partie des plus heureux du monde. Il n'y a pas que ce facteur-là, mais c'est la preuve qu'on n'est pas forcément plus malheureux dans ce régime-là.

    De plus, la France a toujours été une monarchie. Depuis un siècle et demi, nous sommes en république. Pour renouer avec notre passé, une monarchie constitutionnelle serait intéressante à tester...

    Quelques questions :

    Aimeriez-vous qu'il y ait une monarchie constitutionnelle en France ?

    La royauté vous fascine-t-elle ?

    Pensez-vous que nous serions mieux en monarchie constitutionnelle ou en conservant la République ? 

     

     

     

    « Réponses FAQTag Lecture ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Février 2017 à 18:18

    Je te préviens tout de suite, je ne possède pas du tout ton point de vue. Mais ce n'est pas grave, on est là pour en débattre ! ^^ (Et sache que c'est une communiste (modérée, certes) qui te parle, donc je ne sais pas si on va tomber en accord. x) )

     

    La royauté est une idée intéressante. Mais elle repose - dans sa pratique, en tout cas - sur un système oligarchique. Ce système repose sur une certaine inégalité des hommes... J'aime bien Catherine II, parce que je la trouve sympathique (bonjour l'argument) et qu'elle a continué au progrès en Russie... Mais, par exemple, elle n'a pas aboli le servage ! Progrès, certes, mais toujours cette idée d'inégalité entre les hommes.

    C'est vrai, on ne choisirait pas. Mais ne pas choisir, c'est aussi placer potentiellement un futur dictateur à un poste élevé du pays. Et cette personne, elle, ne possèderait pas le choix.

    Franchement, je préfère pouvoir choisir. Dans l'espoir de trouver un "moins pire". Ou quelqu'un qui soit en accord avec mes convictions politiques. Parce que c'est ça, demos cratos ! Le pouvoir au peuple ! La France est une nation, composée d'une multitude d'êtres humains. Ce sont ces êtres humains qui y vivent, et qui doivent décider de ce qui est le mieux pour leur avenir commun. Pas quelques humains placés là parce qu'ils sont nés de.

    Le truc du "toujours", franchement, ça ne me convient pas. A l'origine, nous étions des tribus éparses sur un territoire boisé. Pas de monarchie, non. De là... On peut aussi extrapoler : les femmes ont toujours été considérées comme inférieures aux hommes. Doit-on cependant refuser l'évolution (positive) de leurs droits ?

     

    Ce que je pense personnellement, c'est que le pouvoir n'appartient aujourd'hui plus au peuple - mais à une minorité d'hommes éduqués d'une certaine façon. Est-ce cela, qu'il faudrait modifier ?

      • Samedi 25 Février 2017 à 13:13

        Alors... On va en débattre donc ^^

        Oui. Le servage, c'est pas bien ( argument pourri aussi ), c'est comme l'esclavage, cette inégalité entre les hommes simplement parce qu'ils sont nés au mauvais endroit... C'est immonde.

        Une monarchie absolue, non. Parce que même si j'adore Louis XIV, j'aurais pas du tout aimé vivre à cette époque-là...

        Adolf Hitler a été élu. Franco et Mussolini aussi. Ils sont devenus des dictateurs. Et les rois peuvent abdiquer, comme l'a fait Edouard VIII pour Wallis Simpson ou le grand-duc du Luxembourg qui ne se sentait plus de gouverner.

        Après, pour choisir, il y a toujours le Premier Ministre...

        Je comprends ton argument. Oui, les femmes ont toujours été considérées comme inférieures aux hommes. Et ce n'est pas normal mais c'est un autre débat. Dans ce sens-là, j'ai rien à dire, parce que je ne peux pas me défendre face à ce que tu m'as dit.

         

        Tiens, je pense comme ça aussi, mais bon, quand j'en parle, les gens me regardent vraiment bizarrement alors je me tais là-dessus. Oui, il faut changer certaines choses. Comme les articles de lois impossibles à lire si on n'a pas les compétences. Un jour, ma mère a ramené un Code de je sais plus quoi chez moi, j'ai essayé de lire un article, j'ai rien compris...

        Comme le dit très bien Balavoine " Les lois ne font plus les hommes, mais quelques hommes font la loi " ( bonjour la référence... )

         

      • Lundi 27 Février 2017 à 18:09

        Ils ont été élus, oui. Au départ, ils représentaient donc une volonté du peuple.

        Seulement, je ne pense pas qu'ils aient forcément respectés l'opinion de la majorité des électeurs qui les ont mis au pouvoir. Et, voilà la différence avec Louis XIV : le pouvoir, ils l'ont gagné. Je ne défendrais pour rien au monde, mais je pense qu'il est nécessaire de redonner à César ce qui appartient à César. Hitler ou Mussolini sont issus d'une volonté du peuple et se sont élevés par eux-mêmes.

        Ce que je n'approuve pas, c'est que mettre un roi - et déjà, comment définir un roi ? - à la tête d'un pays, c'est sans doute lui permettre beaucoup facilement, si celui-ci en a la volonté, l'accès au pouvoir.

        (Et je suis TRES opposée au concept de dynasties, aussi. Sans compter que les dynasties, c'est vite des soucis de consanguinité.) Et puis aussi : mettre à la tête d'un pays un roi, c'est réduire de beaucoup la force d'une démocratie - puisque l'emblème de ce pays ne restera pas le premier ministre mais le roi. (Sincèrement, quand on parle de l'Angleterre, qui est le plus emblématique : la famille royale ou Theresa May ?)

        Je pense que les changements à opérer sont plus profonds que la simple expression des lois... C'est tout un système qui va à vau-l'eau.

      • Mardi 28 Février 2017 à 13:43

        Oui. Le pouvoir, ils l'ont gagné. Si on raisonne comme ça, oui. Ils ont manipulé la population pour accéder au pouvoir. Et je veux pas dire, mais Louis XIV a quand même gagné son pouvoir, en quelque sorte : il aurait très bien pu se laisser faire et donner le pouvoir aux princes qui le réclamaient. Oui, il y a eu l'hérédité qui a joué, parce que sinon, on ne l'aurait pas accepté. ( Dès qu'on parle de Louis XIV, ça chauffe ^^ )

        ( Ah oui, la consanguinité, cette sympathique affaire... Louis XIV et Marie-Thérèse sont deux fois cousins germains... Ce qui explique sans doute que cinq de leurs six enfants soient morts avant d'avoir cinq ans... )

        Oui, c'est la famille royale, quand même, la reine est plus charismatique que Theresa May...

        De toute façon, les hommes politiques ne vivent pas dans le même monde que nous, à mon avis...

         

      • Jeudi 2 Mars 2017 à 16:32

        Il s'est battu pour être conservé à la tête d'une monarchie qui était déjà absolue. Il a baigné toute sa vie dans les plus hautes sphères de la société - enfin, certes, c'était pas la joie tous les jours à l'époque de Mazarin -, et il n'a connu rien du reste du monde, du peuple. Je trouve ça très différent... (Oui, Louis XIV est un terrain si passionnant et glissant. ^^)

        (Oui, ce genre de choses. ^^ Mais comprends-tu, se marier avec la plèbe au sang rouge, ce serait un déshonneur. x) )

        Mais est-ce qu'un pays doit-être représenté par une figure uniquement charismatique ? Je ne crois pas. Le charisme, c'est bien, ça te donne une image agréable. Mais être représenté par un charisme ! Je pense qu'il vaut mieux être représenté par une politique, ou simplement en tant que peuple engagé dans son pays... Etre représenté par sa diversité, par sa liberté d'expression ! Mais pas par le charisme d'une personne.

        Là, je suis parfaitement d'accord avec toi. Et ne serait-ce pas en ce sens qu'il faudrait changer ? Je ne pense pas qu'instaurer un roi rendrait la tête du pays plus proche de sa population - et j'ai peur même que ce soit le contraire.

        Ne faudrait-il pas plutôt renforcer la démocratie, la république ? (Demos cratos, res publica... De très beaux mots trop souvent dénaturés.) Renforcer l'appartenance du pouvoir à son peuple ?

        D'ailleurs, je me pose toujours la question... Comment choisirait-on un roi, tu penses ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :